jeudi, juin 20, 2024
InternationalNationalSociétésport

Championnat d’Afrique de boxe: l’Algérie accuse le Maroc d’avoir triché

CHAMPIONNAT D’AFRIQUE DE BOXE: L’ALGÉRIE ACCUSE LE MAROC D’AVOIR MANIPULÉ LES RÉSULTATS

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir tenté de lui faire perdre le titre de champion d’Afrique de boxe en manipulant le classement avec la complicité du Mozambique, pays organisateur de la compétition.




Le championnat d’Afrique de boxe messieurs et dames s’est clôturé à Maputo, la capitale mozambicaine, avec la victoire de l’équipe algérienne.

Une victoire qu’aurait tenté d’usurper la fédération du pays organisateur, à l’instigation de la délégation marocaine, accuse TSA Algérie, dénonçant un communiqué hâtif de la fédération mozambicaine qui attribue la victoire à son équipe qui n’a remporté que 7 médailles (5 d’or et 2 de bronze) contre 15 pour les Algériens (4 d’or, 5 d’argent et 6 de bronze).

Selon la même source, la fédération de boxe du Mozambique aurait agi ainsi, à la demande de la délégation marocaine, dans le but de priver l’Algérie de la première place.

Pour preuve, elle fait remarquer que l’agence marocaine MAP n’a pas mentionné l’Algérie dans son compte-rendu de l’événement, lequel a été relayé par plusieurs médias marocains et à l’étranger, y compris des médias algériens.




La fédération mozambicaine avait établi un classement plaçant en tête son équipe qui a obtenu le plus de médailles d’or.

L’intention «  malveillante  » a été découverte grâce à la vigilance de l’ambassadeur d’Algérie au Mozambique, ce qui a permis de revoir le classement.

Dès la fin de la compétition, la représentation diplomatique algérienne a informé les autorités algériennes de la tentative de manipulation et annoncé sur son compte Twitter la victoire de l’équipe algérienne de boxe avec 15 médailles.

La Fédération internationale de boxe (IBA), seule instance habilitée à établir le classement et à le rendre public, a confirmé la victoire de l’Algérie avec un total de 41 points, devant le Mozambique (30 points).

Selon un membre de la fédération algérienne, les arbitres auraient subi des pressions des parties marocaines pour faire perdre les pugilistes algériens pendant le tournoi.