mercredi, juillet 24, 2024
InternationalNational

(Vidéo) Emmanuel Macron attendu au Maroc fin octobre

(VIDÉO) EMMANUEL MACRON ATTENDU AU MAROC FIN OCTOBRE

Le président français Emmanuel Macron a annoncé qu’il effectuera une visite au Maroc fin octobre, après son déplacement en Algérie le 25 août. À peine de retour de son voyage d’Etat en Algérie, le président français Emmanuel Macron a laissé entendre qu’il sera en visite au Maroc, fin octobre prochain. Aucune annonce officielle de l’Elysée n’a été faite, mais le chef d’Etat a exprimé cette intention auprès de ressortissants marocains, rencontrés en marge du Touquet Music Beach auquel il s’est rendu à titre privé.

Interrogé par des membres de la diaspora marocaine, lors d’un bain de foule au Touquet-Paris-Plage, le Président de la République française, Emmanuel Macron, a indiqué qu’il se rendra au Royaume du Maroc fin octobre.

Les relations entre le Maroc et la France se sont refroidies ces dernières années, sans toutefois affecter l’importante coopération en matière de sécurité, d’économie, d’éducation, de culture et de la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Maroc tient une place de choix dans la politique d’Emmanuel Macron, qui veut mettre en place un nouveau partenariat entre l’Europe, l’Afrique et la Méditerranée.

Toutefois, les deux pays ne s’accordent pas encore sur une question cruciale pour le Royaume du Maroc : le Sahara marocain. Contrairement aux États-Unis d’Amérique, à l’Allemagne et au Royaume d’Espagne, qui ont reconnu la souveraineté marocaine sur son territoire, la France n’a toujours pas exprimé clairement sa position sur le sujet.

Pour rappel, le président français Emmanuel Macron avait effectué en juin 2017 une visite « d’amitié et de travail » de quelques heures au Royaume du Maroc. Au cours de ce premier déplacement au Maghreb, le Président français a longuement échangé avec le Roi Mohammed VI.

Le voyage officiel d’Emmanuel Macron en Algérie intervient dans une période de fortes tensions entre Rabat et Alger. Dans son discours du 20 août, le roi Mohammed VI a été ferme sur le dossier du Sahara, qu’il qualifie de «lunette à travers laquelle le Maroc voit le monde et évalue les amitiés et les partenariats avec les autres pays». Il a évoqué la question en lien avec les partenaires qui soutiennent le plan d’autonomie et d’autres, sans les nommer, qui gardent une position ambiguë.

Dans une vidéo qui montre l’échange informel, on entend également d’autres voix qui tentent de faire réagir Macron sur la question du Sahara, ce à quoi le président esquisse un sourire. «Vous connaissez tous les problèmes (…) J’irai au Maroc fin octobre», a lancé le président, visiblement détendu.