mardi, mai 21, 2024
InternationalNationalPolitique

Le Maroc invité par les États-Unis à la réunion sur la menace Daesh en Afrique

Le Maroc invité par les États-Unis à la réunion sur la menace Daesh en Afrique




Le Royaume du Maroc a participé à la réunion virtuelle du Groupe restreint de la Coalition internationale anti-Daech, qui a été consacrée à l’examen des ramifications de l’organisation terroriste en Afrique, sur invitation des États-Unis.




Les ministres ont noté «avec préoccupation la menace sérieuse et croissante des antennes de Daesh en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ainsi que dans d’autres régions du continent, en particulier en Afrique de l’Est», indique un communiqué conjoint publié sur le site du Département d’Etat.

La Coalition entend ainsi contribuer «aux efforts collectifs pour faire face à cette menace en étroite coordination avec des partenaires africains et initiatives existantes telle que la Coalition internationale pour le Sahel», annoncée lors du sommet de Pau le 13 janvier 2020, soulignent les participants.

Dans son intervention, le ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, a plaidé pour «une meilleure coordination des initiatives et efforts internationaux pour faire face à la situation qui évolue sur le terrain».




Le chef de la diplomatie a rappelé, à cette occasion, que la première réunion de la Coalition sur les menaces de Daesh en Afrique de l’Ouest, tenue en novembre dernier par visioconférence, a recommandé d’apporter «un soutien concret» aux pays de la région dans deux domaines clés à savoir «la collecte et la protection des preuves obtenues sur le champ de bataille».

Le Royaume du Maroc a rejoint la coalition anti-Daesh, dès son lancement par les États-Unis en septembre 2014. Après ses revers en Syrie et en Irak, le Sahel et l’Afrique de l’Ouest sont les nouvelles scènes d’action de l’organisation terroriste.

Le Royaume du Maroc compte jouer un rôle dans la guerre qui se prépare contre les groupes extrémistes dans la région; en témoigne sa participation au dernier sommet G5 Sahel tenu en février à Ndjamena.