samedi, février 24, 2024
NationalSociétésport

Le moyen de Décathlon Maroc pour continuer à vendre ses produits

Spread the love

Décathlon trouve un moyen de vendre ses produits




Fermé pour cause de covid-19, Décathlon Maroc a récemment signé un partenariat avec Marjane en vue de la distribution de ses produits.




Les produits de Décathlon Maroc sont désormais distribués par Marjane dans ses magasins. Un partenariat a été conclu par les deux enseignes à cet effet. Après la fermeture de ses portes pour lutter contre la propagation du coronavirus, Décathlon Maroc était à la recherche d’un moyen efficace pour continuer à satisfaire ses clients férus de sport.
C’est ce qui justifie aujourd’hui la signature du partenariat avec Marjane, le leader marocain de la grande distribution. « Aujourd’hui, soucieux de rendre les articles de sport accessibles, nous avons essayé de mettre ces produits à la disposition de nos clients à travers notre partenaire Marjane. »




« Nous commençons avec une gamme réduite dans un premier temps, permettant ainsi de tester ce mode de vente », renseigne une source chez Décathlon Maroc. L’objectif serait de le reconduire par la suite à plus grande échelle, précise la même source.
À part la possibilité de la filiale du groupe Al Mada, Décathlon Maroc est en train d’étudier d’autres possibilités pour vendre ses produits, afin de satisfaire les consommateurs marocains. Décathlon Maroc, qui a d’ailleurs lancé récemment la vente B2B via le numérique, est à la recherche des modèles de ventes différents, qui préservent la santé des collaborateurs et clients contre la pandémie du nouveau coronavirus.




À lire aussi:

Aswak Assalam va lancer un service de livraison à domicile





Les mesures d’urgence pour sauver le pouvoir d’achat au Maroc





Plusieurs états font pression sur le Maroc pour pouvoir importer rapidement des fruits et légumes





Covid-19: don d’entreprises de l’agroalimentaire de plusieurs millions de produits





McDonald’s offre des repas gratuits






Covid-19: don de la Fédération nationale de la minoterie de 5.000 tonnes de farines et semoules