lundi, juillet 22, 2024
InternationalNationalPolitique

(Vidéo) Florian Philippot, ancien cadre du FN, loue la gestion marocaine du covid-19

77 fois moins de morts au MAROC qu’en FRANCE !




Alors que la polémique fait rage en France autour de la gestion de l’épidémie du coronavirus par le gouvernement d’Emmanuel Macron, plusieurs membres de l’opposition, de gauche, comme de droite, prennent le Maroc comme comme exemple.
Après Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise, c’est Florian Philippot, ancien lieutenant de Marine Le Pen dans ce qui s’appelait encore le Front National (devenu Rassemblement National), et aujourd’hui président du Parti des Patriotes, de prendre le Maroc comme exemple dans la gestion de cette crise. Ainsi, dans une vidéo publiée sur YouTube, l’homme politique souverainiste a ainsi rappelé que le Maroc, pays qui détient «23 fois moins de richesses que la France», a réussi à contenir l’épidémie du Covid-19.




Le Maroc a «déployé une économie de guerre, en fermant ses frontières et suivant les protocoles médicaux du Professeur Raoult». Il profite de l’occasion pour tancer la gestion macronienne de l’épidémie, en rappelant que la France « attend toujours que les masques commandés soient livrés », tant que le Maroc en produit « de manière suffisante pour sa population ».
D’ailleurs, le port du masque est obligatoire au Maroc depuis le 7 avril, «ce qui n’est pas le cas en France», rappelle l’ancien cadre du Front National. Il conclue par dire que «la richesse d’un pays n’est pas vraiment un gage pour la bonne gestion d’une crise», mais c’est plutôt « la souveraineté, et l’absence de soumissions aux lobbys » qui compte…









À lire aussi:

(Vidéo) Jean-Luc Mélenchon à l’assemblée nationale française: "le Maroc mérite votre admiration!"





(Vidéo) Jean-Luc Mélenchon invite la France à suivre l’exemple du Maroc





(Vidéos) La gestion du Covid-19 au Maroc est devenue un sujet de politique intérieure en France





(Photos) Après la baisse du prix des masques au Maroc, des Français expriment leur colère