vendredi, mai 24, 2024
NationalPolitiqueSociété

Le chef du gouvernement évoque la situation épidémiologique au Maroc

Chambre des conseillers : L’essentiel des réponses d’El Otmani




Le Maroc a été précurseur dans la gestion de la pandémie grâce aux directives de S.M. le Roi. La situation épidémiologique demeure maitrisée, les mesures de soutiens aux personnes touchées par cette crise sont efficaces, l’éducation à distance se renforce,…
Ce sont là quelques axes clés soulevés par le chef du gouvernement en réponse à une question centrale sur « la réalité et les perspectives de la lutte contre les répercussions du coronavirus » lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des conseillers.




Après avoir rappelé et salué la vision Royale dans la gestion de la pandémie depuis son déclenchement, Saad Dine El Otmani a réaffirmé que la situation épidémiologique au Maroc demeure « maîtrisée » malgré la hausse observée du nombre de contaminations ces derniers jours.
Il a ainsi souligné que les mesures préventives prises à cet effet ont permis de maintenir la situation sous contrôle et d' »éviter le pire des scénarios à savoir l’élargissement du cercle de contamination ».
La prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 20 mai prochain s’est avérée nécessaire pour endiguer la propagation de l’épidémie et maitriser la situation, a-t-il expliqué.




Évoquant le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie de coronavirus, le chef du gouvernement a noté qu’un montant de 2 milliards de dirhams a été alloué au pour couvrir les dépenses liées principalement à l’achat de matériel médical et hospitalier, expliquant les efforts consentis par le secteur de la Santé en termes notamment de consolidation des capacités d’accueil pour les cas de maladie.
Il a à cet égard précisé que 47 établissements hospitaliers ont été réservés aux patients atteints de Covid-19, dotés de 1.826 lits dans une première phase, qui peuvent être renforcés en fonction en cas de nécessité dans toutes les régions.




En outre, il a été procédé à la mobilisation de 1.214 lits de réanimation aux hôpitaux publics, dont 371 lits dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU) et 800 lits sont tout prêts pour recevoir les patients infectés (80 malades dont 29 cas critiques ont déjà été accueillis).
Les cliniques privées ont également mobilisé 504 lits de réanimation supplémentaires avec tout le staff et tous les équipements médicaux nécessaires et mis à disposition une équipe médicale composée de 985 médecins, a-t-il ajouté
Par ailleurs, environ 177 hôtels et unités touristiques dans 38 villes avec une capacité d’accueil de 7.600 lits, ont eux aussi logé les cas suspects d’infection dans le cadre du confinement et certains professionnels de la santé et de la sécurité, a-t-il dit.




Sur le plan de la vigilance épidémiologique, le chef du gouvernement a souligné que le système national de surveillance épidémiologique a joué un rôle important dans le suivi et la notification des cas d’infection liés au Covid-19 depuis l’apparition de l’épidémie à l’échelle mondiale.
Il a cité essentiellement la prise d’une série de mesures pour le renforcement de la vigilance au niveau du Centre national d’opérations d’urgence en santé publique (CNOUSP) depuis l’annonce des premiers cas infectés en Chine, la mise en place du Plan national de veille et la hausse de la fréquence des analyses au laboratoire pour atteindre actuellement 2.000 tests par jour.




En plus, 177 hôtels et unités touristiques dans 38 villes avec une capacité d’accueil de 7.600 lits, ont eux aussi accueilli des cas suspects d’infection dans le cadre du confinement et certains professionnels de la santé et des membres des services de sécurité.
M. El Othmani a une nouvelle fois rendu hommage aux Marocaines et Marocain pour leur engagement et leur esprit solidaire pour aider à gérer au mieux cette crise.
Évoquant les autres secteurs, le chef du gouvernement a tenu à rappeler les efforts consentis par le corps enseignant ainsi que l’ensemble des responsables du secteur.




Le chef du gouvernement s’est également attardé sur les mesures prises pour protéger les fonctionnaires et permettre le travail à distance en accélérant le processus de digitalisation à plusieurs niveaux.
D’autres points ont été évoqué devant les conseillers à savoir:

  • l’approvisionnement des marchés en produits alimentaire,
  • l’accélération de la production de masques après avoir décidé de le rendre obligatoire,
  • les mesures prises pour alléger l’impact de la crise sur les entreprises et les ménages, etc.





Le bilan au 22 avril 2020:





À lire aussi:

Difficile de concilier confinement et maintien de l’activité économique





Le ministre de la Santé du Maroc: que Dieu Préserve notre pays





(Covid-19) Professeur Abdelafattah Chakib: « nous maîtrisons toujours la situation »





Coronavirus: le Maroc bon élève en matière de riposte et de fermeté





Le Maroc a pris des mesures de sécurité sanitaire drastiques