dimanche, mars 3, 2024
NationalSociété

(Vidéo-photos) Un couple français guéri du coronavirus témoigne

Spread the love

(Vidéo) Témoignage d’un couple français guéri du coronavirus




L’image a fait le tour des réseaux sociaux. Celle d’un couple de français et leurs nouveau-né guéris du Covid-19 après avoir été pris en charge à l’hôpital Mohammed VI de Marrakech. Ces derniers ont passé un message fort à tous les Marocains ainsi qu’au personnel médical du pays.
Leur voyage à peine entamé, le père de famille présente déjà de premiers symptômes dans l’avion. «J’ai carrément perdu connaissance en allant aux toilettes. Je me suis écroulé dans l’allée centrale et là je me suis dit que ce n’était pas normal, avec de la température, des frissons, de la fièvre, des douleurs abdominales», explique-t-il à l’agence AFP.




Il décide alors de se rendre à l’hôpital Mohammed VI afin d’y être dépisté. Déclaré positif au Covid-19, le père décide alors de prévenir sa femme et l’hôtel où il séjournait. «J’ai prévenu immédiatement l’hôtel ainsi que ma femme et mon bébé, qui ont été assignés à résidence le temps également d’être prélevés, et ils ont été également détectés positifs», poursuit-il.
Sur son compte Facebook, le Français explique ne pas avoir suivi un traitement à base de chloroquine. «Nous avions décidé de ne pas le prendre et avons du patienter 3 longues semaines avant d’avoir pu observer une charge virale négative. Deux autres patients admis à l’hôpital une semaine après nous l’ont pris et ont été guéris au bout de 6 jours seulement. Donc ça marche», écrit-il, soulignant qu’il ne faut surtout pas s’auto-médicamenter.





















À lire aussi:

(Vidéo) Agadir: soignée contre le Covid-19, une Française remercie le Maroc





(Vidéo) Traitement par chloroquine: Un médecin malade témoigne





(Vidéos) Des étrangers bloqués au Maroc remercient le royaume et les Marocains





(Vidéos) Marouane, guéri du Covid-19, appelle les Marocains au confinement





(Vidéo) Covid-19: propos racistes sur LCI: le club des avocats au Maroc porte plainte