Les services secrets américain et allemand ont espionné le Maroc pendant des dizaines d’années

La CIA et le service fédéral de renseignement allemand ont espionné le royaume pendant plusieurs années, selon une enquête réalisée par le Washington Post et ZDF.




Les deux services secrets américain et allemand ont espionné leurs ennemis et leurs alliés via un matériel de cryptage développé par une firme suisse dont ils étaient les propriétaires cachés.

Le Maroc était également sous écoute pendant des décennies, rapporte Al Massae dans son édition du vendredi 14 février.

Le quotidien arabophone explique que les services de renseignements américains et allemands ont espionné 120 pays dont le royaume de 1945 jusqu’à l’an 2000, selon des documents de la CIA dévoilés par le Washington Post.

Ce programme d’espionnage a commencé à gagner plus de terrain à l’époque de la guerre froide, poursuit le quotidien.

Les États-Unis et leur allié ouest-allemand surveillaient à cette époque les communications et les secrets de plusieurs gouvernements et chefs d’Etat, dont celui du Maroc.




«Une enquête réalisé par le Washington Post et la chaîne allemand ZDF a révélé qu’une entreprise nommé Crypto AG avait vendu à l’époque un programme de sécurité à 120 pays, dont le Maroc. Cette société privée suisse était en réalité la copropriété des agences de renseignement américaines et allemandes», peut-on lire sur Al Massae.

Parmi ses clients, on trouve l’Iran, les juntes militaires d’Amérique latine, l’Inde, le Pakistan, l’Arabie saoudite, la Libye et le Vatican.

Le programme d’espionnage a permis à la CIA et à la BND de créer un empire d’écoute et de recueillir des informations sur tous les dirigeants du monde, conclut le journal.

Le programme avait toutefois ses limites : les principaux rivaux des Américains, l’Union soviétique et la Chine notamment, n’étaient pas clients de Crypto.




À lire aussi: