Le Maroc en guerre contre l’ecstasy (MDMA)

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et ses collaborateurs, mènent une lutte implacable contre l’ecstasy, afin d’assécher les sources de trafic de drogues sur les postes-frontières de Sebta et Melilla, et le long des frontières de l’Oriental.




Abdelouafi Laftit a donné des instructions aux différents services de sécurité à l’effet de lutter efficacement contre le trafic de drogues, à travers le renforcement des mesures de contrôle sécuritaire et l’intensification des interventions et opérations sur le terrain, fait savoir Al Ahdath Al Maghribia.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a, dans un communiqué, indiqué qu’il y a une hausse importante du nombre de saisies d’ecstasy, opérées depuis quelques semaines.

Le 5 février dernier, le service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda avait procédé à la saisie de 50 000 comprimés psychotropes de type « ecstasy » et d’une importante somme d’argent.

En 2019, la lutte contre le trafic de psychotropes et d’ecstasy a porté ses fruits. En tout, la police marocaine a saisi plus de 1,3 million d’unités.




À lire aussi: