Belgique: Le véhicule de Mohamed Harrouchy, Marocain enlevé puis assassiné, a été retrouvé

La Mercedes C200 noire de Mohamed Harrouchy, ce Marocain enlevé puis tué, le dimanche 9 décembre 2018, a finalement été retrouvée. Une découverte susceptible de donner un coup d’accélérateur à l’enquête en cours.




La Mercedes immatriculée 1-GIP-083, appartenant à Mohamed Harrouchy, 41 ans, enlevé le 9 décembre 2018, retrouvé le 9 juin suivant dans un talus, rue de Verdun à Haren (Bruxelles), est un modèle ancien de 2008.

Selon les précisons d’une source à Dernière Heure, la voiture était immobilisée du côté de Vilvorde, dans le canal d’où elle a été sortie « il y a un mois ». Mais aucune information ne renseigne sur comment le véhicule a été retrouvé.

Les enquêteurs de la police fédérale avaient lancé, vers la fin du mois de juillet 2019, un appel à témoin. Dans ce message, ils sollicitaient l’aide de toute personne qui aurait été témoin de l’enlèvement de Mohamed Harrouchy, ou qui aurait vu des agissements, rue de Verdun, entre le 9 décembre 2018 et le 9 juin 19, ou encore qui aurait des informations sur le meurtre du Schaerbeekois.




Les faits remontent à 2018, plus précisément le dimanche 9 décembre 2018. Mohamed Harrouchy, un « homme sans histoire », quitte vers 21 h 30 un local d’ASBL au coin des rues Portaels et Capronnier à Schaerbeek. À son grand étonnement, deux hommes encagoulés le poussent dans sa Mercedes et l’obligent à démarrer en quittant la ville. Le quadragénaire sera tué après son enlèvement.

Les enquêteurs, eux, retrouveront son corps le 9 juin 2019. Difficile de lier cet enlèvement et ce meurtre à un règlement de compte ou à d’autres enlèvements, ou encore à un événement datant d’une dizaine d’années.

La seule piste à explorer, est peut-être celle d’une personne victime aussi d’un enlèvement, mais qui aurait réussi à s’échapper. Selon RTL Info, ses ravisseurs lui ont dit qu’ils allaient lui « faire comme Harrouchy ».




À lire aussi: