Badr Hari se retrouve encore devant la justice

Le champion marocain Badr Hari n’en a pas fini avec la justice. Il est actuellement en procès avec la société d’organisation d’évènements sportifs « Enfusion » et c’est le tribunal de Gand, en Belgique, qui est appelé à se prononcer sur ce litige.




« L’affaire est maintenant devant le juge des affaires belge », a déclaré l’avocat d’Enfusion. En effet, une divergence est née entre Badr Hari et cette organisation d’arts martiaux, au sujet du double contrat du sportif.

Les deux parties se sont déjà prononcées sur l’affaire et en novembre prochain, le juge belge statuera afin de situer la responsabilité de chacun, rapportent les médias néerlandais.

Badr Hari est poursuivi depuis décembre 2017, juste après la signature d’un contrat avec la plus grande et prestigieuse des organisations de « kickboxing », Glory.




Aussitôt après, « Enfusion » a dénoncé l’accord affirmant que Hari était lié par un contrat pour un combat qui devait avoir lieu à Anvers, d’où le choix de Gand comme tribunal.

Au moment des faits, l’avocat de Hari, Jacques de Wit, a indiqué qu’une première condition de remboursement n’était pas remplie et que le contrat avait été rompu, les deux parties n’ayant pas pu s’entendre sur des clauses. Le juge de Gand rendra sa décision en novembre prochain.

Pour le moment, le montant exigé par « Enfusion » est inconnu, mais il atteindrait plusieurs millions d’euros. Pendant ce temps, Hari a eu deux combats d’envergure pour Glory contre Hesdy Gerges et contre Rico Verhoeven.




À lire aussi: