Vives contestations suite à la libération provisoire d’un pédophile koweïtien

Un ressortissant koweïtien, accusé de pédophilie, a bénéficié d’une libération provisoire après avoir payé une caution de 30 000 dirhams. Une libération qui a soulevé une vague de contestations.




Dans un communiqué, la section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) dénonce ce dossier. Elle a fait observer que « la confiscation du document de voyage du mis en cause n’a été effective que le 30 janvier, après que sa libération a été fortement contestée ».

Selon les faits, un ressortissant koweïtien, âgé de 44 ans, aurait abusé d’une adolescente de 14 ans dans un appartement, contre une somme de 3 600 dirhams.

La victime, elle, confie que le mis en cause l’avait enfermée dans le coffre de sa voiture jusqu’au lieu indiqué, où elle avait été violée, en dépit de ses nombreuses supplications.




À lire aussi: