Le Maroc perdra plusieurs dizaines de milliers de touristes chinois en février

Le Maroc va perdre 28.000 clients chinois dans le secteur de l’hôtellerie, au cours du mois de février à cause du Coronavirus, qui fait rage depuis quelques semaines en Chine.




Le Royaume a été visité par 150.000 touristes chinois en 2019, selon les chiffres de la Confédération nationale du tourisme.

Cette prouesse, réalisée un an plu tôt, risque de ne pas être rééditée en 2020, au regard des difficultés rencontrées par le secteur depuis le déclenchement de l’épidémie du Coronavirus.

La CNT entrevoit des difficultés pendant les trois premiers mois de l’année (janvier, février et mars) pour le Royaume dans le secteur touristique.

Les villes les plus impactées sont Ouarzazate et Chefchaouen, vu qu’elles accueillent le plus grand nombre de touristes chinois, indique la même source.




« En 2019, nous avons enregistré environ 150.000 touristes chinois. Depuis le déclenchement du coronavirus jusqu’à maintenant, nous avons constaté un arrêt des flux. Nous allons perdre cette clientèle pendant les deux ou trois mois à venir. Il faut tout simplement espérer qu’il y aura un remède à ce virus dans les deux ou trois prochains mois », a déclaré Abdellatif Kabbaj, président de la CNT, lors d’une conférence de presse.

À en croire le responsable, l’hôtellerie va perdre 28.000 clients chinois pendant tout le mois de février, 24.000 environ pour le mois de mars, et ainsi de suite.

Pour attirer davantage de touristes chinois, le Maroc ne cesse de déployer un effort remarquable depuis quelques années à travers la signature d’accords avec des tours opérateurs, la création d’une ligne aérienne directe, récemment lancée sur Pékin, par la RAM.




À lire aussi: