Casablanca: encore des profanation de tombes dans un cimetière pour de la sorcellerie

Des pratiques qui seraient, selon des sources, destinées à s’emparer des restes des corps pour des pratiques occultes.




Les utilisateurs des réseaux sociaux ont demandé, dimanche 2 février, une intervention des autorités de Casablanca, après avoir signalé plusieurs tombes du cimetière Er-rahma, profanées. Ils ont appelé la commune à prendre en charge l’entretien des sépultures en déshérence.

Selon des sources proches du dossier, il y aurait crainte que l’exhumation des restes de l’une des dépouilles ait été effectuée pour réaliser des pratiques occultes. Ce qui renforce cette théorie, c’est la persistance et même la recrudescence de procès pour pratiques de sorcellerie dans les cimitières, ce qui porte la question sur la scène publique.




Les dégâts sur une des tombes – dégradations et fouilles – «ont été constatés début février au matin, donc on peut supposer que cela a rapport avec quelques sans-abris qui squattent souvent les lieux», a expliqué, remontée, une des visiteuses du cimetière.

«Ces actes infâmes appellent une réponse pénale ferme. Des enquêtes devront être déclenchées afin de permettre d’en poursuivre les coupables», a-t-on souligné. Plusieurs internautes ont fait part de son «indignation». «Ces actes méritent une dure sanction», a-t-on noté.




À lire aussi: