Voici les 10 pays africains les moins et les plus corrompus

La corruption ne baisse pas en Afrique. Pour preuve, le nombre de pays du continent ayant reculé dans le classement 2020 de Transparency International est plus élevé que celui de ceux qui ont avancé. Voici les 10 pays africains les plus et les moins corrompus:




La corruption touche tous les États, à toutes les échelles. C’est ce qui ressort du dernier rapport de Transparency International dont l’Indice de perception de la corruption (IPC) permet de classer les pays du globe selon le degré de ce fléau qui y prévaut. Pour l’édition 2020, Transparency a analysé 180 pays, dont 49 africains.

L’indice est calculé sur la base de la perception des experts et hommes d’affaires des niveaux de corruption dans le secteur public des pays étudiés. Il utilise une échelle allant de 0 à 100, où 0 correspond à «Fortement corrompu» et 100 est «Très propre».

Sans surprise, le continent est celui où la corruption est la plus élevée. D’ailleurs, de nombreux pays africains figurent parmi les 50 les plus corrompus dans le monde.

Elle sévit à tous les niveaux: des plus hauts degrés de gouvernement à la «petite corruption», qui bloque l’accès aux services publics de base comme la santé et l’éducation.

L’Afrique subsaharienne, en tant que région, a d’ailleurs obtenu le score le plus bas au niveau de l’IPC avec une moyenne de 32/100. Ce qui atteste du niveau de la corruption à cet endroit du monde.




Faut-il le souligner, cette pratique est l’un des obstacles majeurs à son développement. Sur les 49 pays africains du classement, 25 ont perdu des places, comparativement à l’édition précédente, attestant de l’aggravation de la situation en de nombreux lieux du continent.

On note que durant l’année écoulée, certains États ont pu améliorer leur position en lançant des initiatives de lutte contre la corruption.

C’est le cas notamment de l’Angola qui a gagné 19 places, soit l’un des bonds les plus significatifs de cette année, en améliorant son score de 7 points passant de 19 à 26 points.

Ce, entre autres grâce aux actions anti-corruptions prises par le président Joao Lourenco qui a remplacé l’ancien chef d’État, Edouardo Dos Santos, après presque 4 décennies de régime autoritaire.

D’ailleurs, la fille de l’ex président, Isabel Dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique, est aujourd’hui poursuivie en Angola pour corruption.




Ensuite, il y a l’Éthiopie qui a gagné 18 places. Aussi bien pour l’Angola que pour l’Éthiopie, on voit que la progression dans le classement est intimement liée aux actions prises par leurs dirigeants en matière d’amélioration de la bonne gouvernance et de lutte contre ce fléau.

Par contre, le Eswatini et le Liberia ont enregistré les plus mauvaises performances avec des reculs de 24 et 17 places.

Malgré les rangs peu enviables occupés par de nombreux pays du continent, on note tout de même que d’autres États africains figurent en bonnes positions dans le classement mondial de Transparency.

Ce sont presque tous des pays habitués à truster les premiers rangs africaines en matière de bonne gouvernance et de respect des libertés.

Ainsi, pour le classement 2020, au niveau du continent africain, ce sont les Seychelles qui occupent le rang du pays le moins corrompu d’Afrique, avec un score de 66 points le classant au 27e rang mondial, et le positionnant juste devant Taiwan. L’archipel précède le Botswana, qui occupe le 34e rang africain avec 61 points.




Le Top 3 africain est complété par le Cap Vert situé au 41e rang mondial avec un score de 58 points. Ce sont les trois pays continentaux qui figurent dans le Top 50 des États les moins corrompus du monde.

Dans le Top 10 continental des moins corrompus s’ajoutent le Rwanda (51e mondial, 53 points), Maurice (56e, 52 points), Namibie (56e, 52 points), Sao Tomé & Principe (64e, 46 points), Sénégal (66e, 45 points), Afrique du Sud (70e, 44 points) et Tunisie (74e, 43 points).





Du côté des 10 pays les plus corrompus d’Afrique, on dénombre le Tchad (162e mondial, 20 points), le Burundi (165e, 19 points), Congo (165e, 19 points), RD Congo (168e, 18 points), Guinée Bissau (168e, 18 points), Libye (168e, 18 points), Guinée équatoriale (173e, 16 points), Soudan (173e, 16 points), Soudan du Sud (179e, 12 points) et Somalie (180e, 9 points).

Enfin, signalons que les pays les moins corrompus au monde sont le Danemark (1er, 87 points), la Nouvelle-Zélande (2e, 87 points), la Finlande (3e, 86 points), Singapour (4e, 85 points) et Suède (4e, 85 points).




À lire aussi: