Un MRE fait arrêter un parlementaire qui demandait un pot-de-vin de 110 000 dirhams

Moulay Abderrahim El Kamil, parlementaire mais aussi président d’une commune dans la banlieue de Marrakech, a été pris la main dans le sac, suite à un piège tendu par les services de sécurité de la ville.




Accusé de chantage par un homme d’affaires marocain résidant à l’étranger, le député est soupçonné d’avoir demandé un pot-de-vin de 110 000 dirhams à ce dernier, en échange d’un service administratif.

Sur ordre du Parquet général, des éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire ont ouvert une enquête suite à la plainte déposée par le MRE. Un plan, élaboré avec la complicité de ce dernier, a permis d’interpeller le président de commune en flagrant délit de corruption.

Une affaire similaire s’était produite à la Wilaya de Marrakech, au mois de décembre dernier, quand un responsable au sein de la Division des affaires économiques et sociales, avait été pris en flagrant délit de corruption. Il avait exigé la somme de 120 000 dirhams à un promoteur touristique.




À lire aussi: