Visa Schengen: ce qui va changer en 2020

Que ce soit pour la France, l’Espagne ou d’autres pays européen, le Maroc fait partie des pays où il y a le plus de demandeurs de Visa Schengen. Le Maroc est le deuxième pays qui demande le plus de visa pour la France après la Chine.




Le nombre de visas délivrés par les consulats de France au Maroc a atteint quelque 315.000 en 2018, soit environ 2.000 visas par jour en période de pic, selon la Consule générale de France à Rabat, Florence Caussé-Tissier.

Les demandes de visa ont atteint 400.000 en 2018, avec un taux de refus qui avoisine la moyenne mondiale de 16%. Au niveau du consulat général de France à Rabat, 79.000 dossiers de demande de visa ont été traités en 2018.

Toujours selon les dernières données disponibles, les services consulaires d’Espagne au Maroc ont délivré 180.912 visas à des Marocains, au cours de l’année 2017.

Le ministre des affaires étrangères Josep Borrell a récemment déclaré à Rabat, que son pays s’engage à renforcer les prestations consulaires au Maroc, face à la croissante demande de Visas Schengen auprès des consulats d’Espagne au Royaume. Borrell avait d’ailleurs reconnu que le système consulaire espagnol était “débordé”.




Ce qui va changer en 2020 concernant le Visa Schengen, c’est d’abord que les frais seront un peu plus élevés. En revanche, les demandeurs de Visa vont bénéficier d’une période plus longue pour déposer leurs demandes.

Ces demandes se feront par voix électronique et ceux qui ont déjà obtenu des visas et qui voyagent fréquemment auront des durées de validité plus longues.

Notons enfin qu’en vue d’assurer une gestion plus efficace, la délivrance des visas par la France, souvent décriée, sera dématérialisée sous deux ans.

Cette décision avait été annoncée lors de l’installation de la “Commission stratégique des visas”, une instance regroupant les ministères français de l’Intérieur et de l’Europe et des Affaires étrangères.




À lire aussi: