Un ancien Premier ministre marocain plaide pour une réconciliation avec l’Algérie

Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre marocain, également ancien premier secrétaire du parti de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a appelé à une « réconciliation historique avec les frères algériens » lors d’une conférence organisée par son parti à Oujda, dans le nord-est du Maroc.




Renouer avec le dialogue sur la possibilité de rouvrir les frontières avec l’Algérie afin de « servir les intérêts des deux peuples ». Tel est l’appel d’Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre marocain. Celui-ci s’est dit satisfait du discours du roi Mohammed VI à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte.

Aussi, a-t-il rappelé que le souverain avait déclaré que le Maroc et l’Algérie et leurs dirigeants sont capables d’ouvrir un dialogue « sans médiation par un tiers ». Selon ses dires, ils peuvent ensemble trouver des solutions à tous les problèmes qui mettent à mal les relations maroco-algériennes.




« Nous sommes tous censés participer à la recherche de [solutions] en raison de notre fraternité et de notre histoire commune », reste convaincu Abderrahmane Youssoufi.

Depuis l’accession du Maroc et de l’Algérie à l’indépendance, les relations entre les deux pays ont été marquées par une kyrielle de problèmes notamment la guerre des sables de 1963, la guerre du Sahara entre 1975 et 1991 et la fermeture des frontières en 1994.




À lire aussi: