Fonction publique: le gouvernement réserve 200 postes aux personnes handicapées

Le concours unifié pour les personnes en situation de handicap constitue l’un des moyens permettant la consécration du principe d’équité au profit de cette catégorie, par le biais de la fonction publique, a souligné, dimanche à Rabat, le chef du gouvernement Saad Eddine El Otmani.




Lors d’une visite au centre de l’École nationale supérieure de l’Administration qui abrite, aux côtés de trois autres centres, le concours unifié pour les personnes en situation de handicap, El Otmani a indiqué que ce concours, organisé pour la deuxième année consécutive, constitue une occasion pour assurer une équité en faveur de ces personnes, tous handicaps confondus, en leur permettant l’accès à la fonction publique.

Le chef du gouvernement a, à cet égard, affirmé que 200 postes budgétaires ont été dédiés à ce concours, qui se déroule dans des conditions positives avec une importante participation des personnes concernées et qui seront réparties, après leur recrutement, sur divers secteurs, assurant que l’exécutif veillera à organiser de manière régulière le concours unifié pour les personnes en situation de handicap.

Pour sa part, la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali a souligné que le gouvernement a tenu ses engagements, par l’organisation de ce concours pour les personnes en situation de handicap




Elle affirme que cette initiative constitue l’un des moyens d’intégration de cette catégorie à travers la fonction publique.

Le dépôt des candidatures était ouvert au niveau national, a-t-elle fait savoir, précisant que les personnes en situation de handicap n’étaient pas obligées de se déplacer à Rabat pour déposer leurs demandes.

Elle a aussi indiqué que plus de 1.000 dossiers de candidature pour ce concours unifié ont été déposés dans les différentes régions du Royaume, notant que les candidats ont bénéficié de plusieurs campanes de formation initiées par certaines associations.

L’organisation de ce concours intervient après une série de réunions de coordination avec les services du département du Chef du gouvernement, ainsi qu’avec les différents ministères concernés, permettant de fixer à 200 le nombre des postes budgétaires dédiés aux personnes en situation de handicap.




À lire aussi: