«Nefakha», la drogue qui séduit de plus en plus de jeunes Marocains

Des voix se sont levées récemment au Maroc pour tirer la sonnette d’alarme contre un danger qui guette les mineurs en particulier. Il s’agit du protoxyde d’azote, un gaz hilarant devenu tendance chez les jeunes.




Accessible en magasins pour la réalisation de chantilly et autres mousses légères au siphon, le protoxyde d’azote, appelé “Nefakha” au Maroc, se vend sous formes de petites cartouches métalliques. Ce gaz est inhalé à travers un ballon de baudruche et provoque une sensation euphorisante.

Le «proto» est disponible chez les magasins vendant les articles pour pâtisserie. La boîte, qui coûte 70 dirhams seulement, contient 13 cartouches, précise notre source, soulignant que ce gaz est légal puisqu’il est utilisé dans la cuisine.




Les consommateurs risquent d’être asphyxiés par manque d’oxygène, de perdre connaissance, d’avoir une carence en vitamine b12, des anémies, des troubles psychiques, des nausées, des vomissements, des maux de tête, des pertes de mémoire,…

En France, le Sénat a d’ailleurs adopté à l’unanimité mercredi en première lecture une proposition de loi visant à interdire la vente aux mineures de ce gaz, y compris sur les sites de commerce en ligne.




À lire aussi: