Mers el Kheir: homicide à cause de séances d’exorcisme

La commune rurale de Mers el Kheir dans la province de Temara s’est réveillée, hier matin, sur un drame horrible après qu’un fils a tué son père de 76 ans. Le jeune, qui souffre de troubles psychiques, aurait été contraint de subir des séances d’exorcisme.




Les éléments de la gendarmerie du centre Mers el Kheir ont arrêté un jeune de 27 ans quelques minutes après avoir reçu une alerte selon laquelle il avait tué son père.

Selon le quotidien Assabah, les éléments de la gendarmerie du centre de Mers El Khir ont été alertés qu’un crime a été perpétré à 2h du matin dans le quartier résidentiel Nour II et que le défunt père, né en 1943, s’en est allé avant qu’il n’arrive à l’hôpital provincial.

La même source indique que le meurtrier s’est rendu aux gendarmes sans opposition, le Procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat a ordonné une autopsie pour connaître les raisons de la mort de la victime.

Le mis en cause a déclaré aux voisins, ses proches et même aux gendarmes qu’il a perpétré ce crime «malgré lui» à cause des séances d’exorcisme que les membres de sa famille ne cessaient d’expérimenter sur lui.




À la suite de son arrestation, le parquet compétent a ordonné sa mise en garde à vue, indique Assabah dans son édition du mercredi 11 décembre.

Une source du quotidien indique que le suspect souffre de plusieurs pathologies psychiatriques et qu’il est suivi par un psychiatre à Kenitra.

D’après les voisins, le jeune connu pour être introverti souffrait de crises d’hystérie récurrentes et passait son temps seul.

Une expertise psycho-médicale pour connaître les pathologies dont il est souffre a été demandée avant de le déférer devant le juge d’instruction de la Cour d’appel de Rabat.




À lire aussi: