France: justice après le meurtre d’un jeune marocain

Ils étaient quelque 400 personnes à marcher, dimanche 8 décembre à Nanterre, en hommage à Ali.




Ce jeune homme de 23 ans du quartier Pablo-Picasso a été poignardé à plusieurs reprises, dans la nuit du samedi 30 novembre à dimanche 1 décembre, par un homme de 38 ans, employé dans une épicerie de la place de la Boule.

La marche a démarré à la préfecture de Nanterre pour s’achever à l’hôtel de ville où le maire Patrick Jarry attendait les manifestants, rapporte Le Parisien.

« Il faut que toute cette violence cesse. J’adresse un message à tous les frères qui sont en prison. Ne lui faites rien !, » a demandé le père d’Ali, faisant ainsi allusion au présumé meurtrier de son fils.




Celui-ci s’était rendu à la police après avoir commis cet homicide.

« Comme il a tué mon fils, il s’est tué aussi. Il est mort psychologiquement, il est détruit. Laissez-le tranquille dans sa prison. Et que Dieu pardonne à sa mère et à son père », a poursuivi le père de la victime.

À l’unisson, les participants à la marche ont réclamé justice pour Ali. Rida, cousin de la victime, a affirmé qu’ils veulent que la justice donne au meurtrier présumé la peine qu’il mérite.




À lire aussi: