Skhirat: un ressortissant du Golfe en prison pour une affaire de viol

Le procureur général près la Cour d’appel de Rabat a décidé de transférer un ressortissant du Golfe accusé de viol, qui a conduit à une grossesse, à la prison El Arjat II de Salé en attente de sa mise en examen par le juge d’instruction.




Les services de la police judiciaire de Skhirat ont déféré devant le procureur général près la Cour d’appel de Rabat, un ressortissant du Golfe accusé d’un viol qui a conduit à une grossesse.

Le procureur général a décidé, après les premières investigations, de transférer le mis en cause à la prison Al Arjat II de Salé en attente de l’examen de son dossier par le juge d’instruction, rapporte Al Akhbar dans son édition du lundi 09 décembre.

Le quotidien qui se réfère à des sources judiciaires indique que l’accusé, né en 1991 et originaire du Sultanat d’Oman, a été l’auteur d’un viol d’une fille de 20 ans.

La fille a déposé une plainte auprès des services du district provincial de police de Skhirat-Témara qui ont diligenté immédiatement une enquête approfondie qui a conduit à l’arrestation, mercredi dernier, de l’accusé.




L’arrestation s’est faite grâce à un piège tendu avec la participation de la victime. Arrêté, le mis en cause a fait l’objet d’une enquête préliminaire qui a duré trois jours.

Les sources d’Al Akhbar, ont révélé que le ressortissant du Sultanat d’Oman est arrivé au Maroc depuis quelques mois. Après un court passage à Casablanca, il a choisi de s’établir à Skhirat.

Se faisant passer pour un investisseur du Golfe, il a commencé à arnaquer des hommes d’affaires avant de s’attacher à des filles avec des promesses de mariage.

Les enquêtes ont montré que le suspect pourrait avoir une relation avec le meurtre d’une femme à Casablanca et qu’il serait l’homme recherché par la compagnie de «2 mars» relevant de la direction régionale de la Gendarmerie de Casablanca.




À lire aussi: