Voici la place du Maroc dans la liste des pays les plus puissants au monde en 2019

La liste des pays les plus puissants au monde en 2019 est désormais disponible. Cette étude réalisée par l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis place en tête de peloton, des puissances mondiales traditionnelles comme, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Quelle est la place du Maroc ?




Sur les 80 pays analysés par ce classement, on dénombre 8 pays africains parmi lesquels figure le Maroc qui se classe au 61è rang mondial.

Au total, 80 pays ont été sélectionnés pour figurer sur la liste des nations classées comme étant les plus puissantes au monde.

L’étude a été réalisée en tenant compte de cinq critères ci-après : les alliances militaires, les alliances internationales, l’influence politique et économique qu’exercent ces pays dans le monde et enfin leur leadership.

Dans le cadre de cette étude, 20.000 personnes ont été interrogée à travers le monde en se basant sur les 5 critères sus-mentionnés. C’est ainsi que sur les 80 puissances mondiales retenues, on en dénombre 8 pays africains.

Il s’agit de l’Egypte (29ème), de l’Afrique du Sud (31ème), le Nigéria (46ème), l’Angola (56ème), le Ghana (57ème), la Tanzanie (59ème), le Maroc (61ème) et la Tunisie (63ème).




Ainsi donc, on distingue trois pays de l’Afrique du Nord, deux de l’Afrique de l’Ouest, deux de l’Afrique du Sud et un autre de l’Afrique centrale.

Trois des huit pays africains retenus dans le classement figurent dans les 50 premiers : l’Egypte (29ème), l’Afrique du Sud (31ème), et le Nigéria (46ème).

Au nombre des grandes observations, on pourrait relever le positionnement du pays des Pharaons qui vient après le Danemark d’une part, et s’affirme comme une puissance plus influente que le Brésil, d’autre part.

Pour sa part, le Nigéria, géant d’Afrique de l’Ouest, surclasse des pays comme l’Indonésie, l’Irlande, le Portugal et la Colombie.

Au demeurant, ce classement des pays les plus puissants au monde n’a pas connu un grand bouleversement car les nations ont pour la plupart maintenu leur rang, comparativement à l’année dernière.




À lire aussi: