Après avoir jeté sa médaille à la mer, Boukharsa refait surface au championnat espagnol de taekwondo

Moins de deux mois après son entrée clandestine en Espagne, à bord d’une embarcation de fortune, l’ancien champion du Maroc de Taekwondo, Anouar Boukharsa, participe désormais au championnat national espagnol des clubs de taekwondo.









Après avoir choisi de migrer clandestinement vers l’Espagne, Anouar Boukharsa a réussi à obtenir l’homologation de la fédération espagnole de taekwondo.

L’annonce de sa participation a été très bien accueillie, de nombreux sportifs l’ont félicité lui souhaitant «un meilleur avenir sportif sous le drapeau de l’Espagne».

À rappeler que le champion du Maroc de Taekwondo avait immortalisé sa traversée en jetant une de ses médailles à la mer et filmé la scène dans une vidéo qui a fait le tour de la Toile.




Sur cette vidéo le jeune sportif a jeté ses médailles dans la mer en s’écriant: «ô les frères! Je suis perdu. Nous sommes tous perdus».





Plusieurs cas de migration clandestine ont été enregistrés parmi les sportifs de la ville de Safi à cette période. Parmi eux, l’ancien Lionceau de l’Atlas, Hicham Kellouch, apparu pour sa part sur une photo à bord d’une embarcation en route vers la péninsule ibérique.

Celui-ci a succédé à la Lionne de l’Atlas Meriem Bouhid et Ali Hababa, lui aussi ancien footballeur de l’Olympique de Safi.

Sur les réseaux sociaux, certains dénoncent un manque de soutien de la part des autorités sportives et de l’absence d’une politique d’intégration des anciens sportifs qui, au terme de leur carrière, se retrouvent pour la plupart dans des situations précaires.




À lire aussi: