Vers une normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël ?

De hauts responsables de l’Etat hébreu ont déclaré espérer «rapidement» une normalisation des relations diplomatiques avec le Maroc. Une volonté exprimée à plusieurs reprises, mais dont l’aboutissement reste incertain.




Citant de hauts responsables anonymes à Jérusalem, la chaîne de télévision Channel 12, affirme qu’Israël espère «un véritable accomplissement des relations diplomatiques», entre les deux pays, et ce «dans les prochains jours».

Cette annonce, coïncide avec la visite officielle du Secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo, au royaume, prévue pour ce mercredi et finalement reportée au jeudi 5 décembre.

Cette visite serait étroitement liée à la volonté des Etats Unis d’accélérer la signature d’un pacte de non-belligérance avec Israël. Cette campagne animée par les Etats-Unis, vise trois autres pays arabes outre le Maroc, et qui sont le Bahreïn, les Émirats arabes unis et Oman, précise pour sa part i24.




Par ailleurs, cette envie pressante de l’Etat hébreu de normaliser ses relations est également animée par un grand enjeu électoral, affirme The Times of Israel.

En effet, depuis le début de son mandat, le président Benyamin Netanyahou, fortement affaibli durant ces dernières élections, tente de redorer son image, en misant sur les accomplissements diplomatiques en Afrique, en Amérique latine et en Extrême-Orient, poursuit-on de même source.

Néanmoins, «Israël et le Maroc n’ont pas de relations diplomatiques officielles», note le média israélien, rappelant la polémique autour de l’annulation de la participation du roi Mohammed VI au sommet de la Cedeao en 2017, et qui serait liée à la présence du Premier ministre israélien.




À lire aussi: