Malaisie: de la prison ferme pour avoir manqué la prière du vendredi

Six musulmans de Malaisie ont été condamnés à des peines d’un mois d’emprisonnement pour avoir manqué la prière du vendredi, selon un journal local, déclenchant les protestations mercredi d’ONG inquiètes d’une progression de l’islam conservateur dans ce pays multiethnique.




Les hommes âgés de 17 à 35 ans ont été surpris alors qu’ils pique-niquaient près d’une cascade à l’heure de la traditionnelle prière du vendredi, la plus importante pour les musulmans, a rapporté le journal Harian Metro.

Assister à la prière du vendredi est obligatoire pour les hommes musulmans en Malaisie mais les condamnations pour avoir manqué à cette obligation sont rares.

Les accusés ont aussi été punis par des amendes de 2.400 à 2.500 ringgits (575 à 600 dollars) chacun après avoir plaidé coupable dimanche devant un tribunal islamique de l’Etat de Terengganu dans le nord-est du pays.

Les six hommes restent en liberté en attendant leur appel. Ils risquaient jusqu’à deux ans de prison selon la législation islamique.




La Malaisie a un double système judiciaire, les tribunaux islamiques étant habilités à traiter les questions religieuses et familiales, ainsi que des affaires de mœurs pour les musulmans.

« Le fait de manquer la prière du vendredi est une affaire personnelle », a souligné dans un communiqué Zaid Malek, de l’ONG de défense des droits de l’homme malaisienne Lawyers for Liberty.

Pour les défenseurs des libertés, cette affaire montre que la pratique traditionnelle d’un islam tolérant en Malaisie est menacée.

Elle intervient quelques semaines après la bastonnade reçue par quatre hommes malaisiens condamnés par un tribunal islamique pour des relations homosexuelles.




À lire aussi: