Le Maroc et les États-Unis veulent consolider leur partenariat économique

Les deux partenaires veulent explorer de nouvelles opportunités dans leur partenariat économique. La visite officielle du Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, le 5 décembre, au Maroc, permettra de signer de nouveaux accords.




Dans sa livraison du jour, Les Inspirations Eco revient sur les relations entre le Maroc et les Etats-Unis sous la présidence du président Donald Trump.

Le quotidien indique ainsi que la visite officielle au Maroc de Mike Pompeo, Secrétaire d’Etat américain, est un signe que, malgré la politique d’isolation adoptée les Etats-Unis, Washington n’entend pas négliger ses vieilles alliances.

Notons que cette visite de Mike Pompeo vise à rencontrer divers représentants du gouvernement, afin de passer en revue le partenariat économique et sécuritaire solide qui existe entre les deux pays.

Force est de constater que le volume des échanges commerciaux entre le royaume et les Etats-Unis a plus que quadruplé durant la période 2006-2018, atteignant environ 5,44 milliards de dollars en 2018 contre 1,34 milliards de dollars en 2006. Selon le journal, cette progression est due aussi bien à l’évolution des exportations qu’à celle des importations.

On note aussi que, durant cette période, les exportations marocaines ont fait plus que quintupler, avec un montant de 1,38 milliard de dollars en 2018, contre seulement 0,26 milliard de dollars en 2006.




En ce qui concerne les importations, elles ont atteint 4,06 milliards de dollars en 2018, contre seulement 1,08 milliard de dollars en 2006. Aujourd’hui, Washington est le 4ème fournisseur du Maroc et 3ème client du royaume.

Toutefois, le Maroc traîne un déficit commercial qui ne cesse de se creuser d’année en année. En l’espace de 12 ans, indique Les Inspirations Eco, ce déficit a plus que triplé.

Notons que Mike Pompeo a prévu de rencontrer également la communauté des affaires américaine à Casablanca, dans l’objectif d’appeler les US businessmen du royaume à redoubler d’effort.

On apprend que, dans le but de donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales, il est prévu l’élaboration d’un programme d’accompagnement et de référencement des exportateurs marocains (TPE, PME, et GE) auprès des grands donneurs d’ordre américains, et ce dans le cadre d’un programme d’agrégation.

Il est aussi prévu la signature d’un mémorandum d’entente tripartite (ASMEX-AMDIE-Ambassade américaine) autour du programme «Select USA».




À lire aussi: