Casablanca: de la prison ferme pour le présumé « intermédiaire » de magistrats

Le tribunal de première instance de Casablanca a rendu son verdict dans l’affaire du présumé « intermédiaire » de magistrats. Principal accusé dans cette affaire, l’homme a écopé de cinq ans de prison ferme.




Le tribunal de première instance de Casablanca vient de rendre son verdict sur l’affaire d’un « intermédiaire » présumé de magistrats.

Principal accusé dans cette affaire, il a écopé de cinq ans de prison ferme alors qu’un complice a été quant à lui condamné à 3 ans de prison.

Deux autres accusés, à savoir un policier et un officier de police, ont été quant à eux condamnés à 4 mois de prison.




L’affaire a éclaté voici une dizaine de jours, à la faveur d’une vidéo, tournée en caméra cachée, qui fait un buzz sur les réseaux sociaux.

Les images montraient un individu en train de négocier une réduction de peine pour une prévenue, moyennant un pot-de-vin d’un montant de plusieurs milliers de dirhams.

L’enquête menée par la DGSN a donc abouti à plusieurs arrestations, et à ce jugement rendu en première instance dans la métropole.




À lire aussi: