(Vidéo) Espagne: une MRE crie au scandale et fait la une des médias

Depuis son siège à la tête de l’association El Amal, Nadia El Othmani consacre sa vie à la défense des femmes victimes de violences conjugales en Espagne. Sa vive réaction face au porte-parole du parti de l’extrême droite espagnole, VOX, n’a pas échappé aux médias.




À l’occasion de la rencontre d’échange organisée par la ville de Madrid, et qui coïncide avec la Journée mondiale pour la lutte contre la violence faite aux femmes, la MRE s’est insurgée contre les propos racistes du dirigeant de l’extrême droite, Javier Ortega Smith, qui a essayé d’exploiter le dossier des femmes victimes de violences et des immigrés mineurs dans sa campagne électorale.

« Je vous demande d’avoir du respect pour les femmes décédées suite aux violences conjugales et d’arrêter de les exploiter à des fins politiques », a lancé la militante.




Ceci ne l’a pas empêché de s’excuser, comme elle l’a expliqué au journal El Diario.

Elle a précisé que l’objectif de son association est de soutenir les femmes victimes de violences conjugales et d’assurer la protection des orphelins aussi bien à Madrid que dans les autres villes espagnoles.

L’idée de se battre pour le droits des femmes n’est pas un hasard, a-t-elle ajouté, puisqu’en essayant de défendre sa sœur contre les agressions de son beau-frère, celui-ci l’avait condamné à la chaise roulante depuis 1997, en lui tirant deux balles dont une avait touché la colonne vertébrale.









À lire aussi: