La FRMF annonce le démarrage de contrôles antidopage

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé le démarrage, vendredi 29 décembre, d’une campagne de contrôles antidopage qui concernera les première et deuxième divisions de la Botola-pro. 




L’annonce de ces contrôles suscite déjà des critiques. La Fédération royale marocaine de football a annoncé le démarrage d’une campagne de contrôles antidopage.

Une campagne qui a démarré le vendredi 29 décembre et qui concerne les clubs de première et deuxième divisions de la Botola.

Seulement, cette nouvelle initiative ne fait pas l’unanimité puisqu’elle a été initiée alors que l’Agence nationale de lutte contre le dopage n’a pas encore vu le jour, rapporte le journal Assabah dans son éfition du weekend des 30 novembre et 1er décembre.

Pour nos confrères, l’Agence nationale antidopage est la seule instance qui, légalement, a le droit d’effectuer des contrôles antidopage, comme le prévoit une loi relative à la lutte antidopage entrée en vigueur en 2017.




Une loi dont le texte d’application a été publié dans le journal officiel en 2018, précisent nos confrères arabophones. Face à l’absence d’une telle agence, la FRMF a délégué à l’Organisation nord-africaine pour la lutte antidopage le soin d’effectuer les contrôles.

Autre interrogation suscitée par l’annonce de la FRMF: le timing et la mise en application vingt-quatre heures après son annonce.

D’autant plus que plusieurs joueurs n’ont pas été préparés en amont alors que plusieurs footballeurs pourraient avoir consommé certains médicaments et compléments alimentaires qui contiendraient des substances interdites et qui demeurent dans le corps des athlètes des mois durant.




À lire aussi: