Tighirt : il risque la prison pour un baiser

Le jeune homme de 22 ans est poursuivi pour «détournement de mineure», après qu’une photo de lui échangeant un baiser avec une adolescente de 16 ans a fait le tour des réseaux sociaux. Ce dernier comparaîtra devant le tribunal de première instance de Tiznit le 12 décembre. Ce sera le début d’un procès qui sera sans doute très suivi.




Etudiant âgé de 22 ans, ce jeune homme est accusé d’avoir embrassé une mineure et que la photo aurait été prise à l’insu de la lycéenne, ce qui a poussé ses parents à porter plainte en soupçonnant que leur fille aurait subi des pressions de la part du jeune homme.

Après avoir passé quelques jours en garde à vue, il finira par bénéficier d’une remise en liberté provisoire sous caution, rapporte le média espagnol, La Vanguardia. Le mis en cause a payé de 1 000 dirhams. Le 12 décembre, il devra comparaître devant le tribunal de première instance de Tiznit.




Par ailleurs, «les parents des élèves des environs de Sidi Ifni avaient à plusieurs reprises exprimé leur préoccupation face au harcèlement que leurs filles pouvaient subir de la part de personnes extérieures à leur école», ce qui donne à cette affaire une dimension différente de celle du «baiser de Nador».

Au regard de l’article 483 du code pénal, le jeune homme risque gros. Cet article stipule : « quiconque en « état de nudité volontaire » ou par « l’obscénité des gestes ou des actes » commet un « outrage public » est passible de 1 mois à 2 ans d’emprisonnement et d’une amende entre 120 et 500 DH ».




>> A lire aussi: