Tétouan: un sexagénaire accusé d’avoir violé plusieurs enfants et de les avoir filmés

En plus de ce sexagénaire qui aurait violé plusieurs enfants mineurs, un autre cas de viol, contre un enfant handicapé cette fois, a été dénoncé dans la ville de Tétouan.




Le Parquet de la ville de Tétouan mène actuellement des investigations sur l’affaire d’un présumé pédophile qui aurait violé et filmé des enfants mineurs.

En effet, une association a déposé une plainte, mardi, devant le bureau du procureur du roi, accusant un sexagénaire d’avoir violé plusieurs enfants et de les avoir filmés, ensuite, dans des positions compromettantes.

Il les aurait également menacés de diffuser les photos sur internet s’ils parlaient à quiconque de ce qui leur était arrivé, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du jeudi 28 novembre.

Après avoir reçu cette plainte, le Parquet a aussitôt ordonné à la police judiciaire de mener l’enquête et, naturellement, d’entendre les enfants victimes du pédophile en présence, bien sûr, de leurs parents ou tuteurs.




Après ces audiences préliminaires, le Parquet devrait, ensuite, soumettre le dossier au juge d’instruction de la Cour d’appel qui procédera à une enquête approfondie, note le quotidien.

À peine le scandale avait-il éclaté que le milieu associatif s’était déjà saisi de l’affaire, incitant le juge à élargir le cercle des investigations à la recherche d’autres victimes potentielles de ce pédophile.

Les associations de protection de l’enfance n’écartent pas, en effet, la possibilité de l’existence d’autres victimes qui ne se seraient pas encore manifestées par peur des représailles ou en raison de la propension naturelle, chez les enfants, à garder au secret ce genre de choses.

Ce n’est pas le premier cas de sévices sexuels sur enfants mineurs révélé dans la ville, affirme le journal.




Une autre plainte a ainsi été déposée, dernièrement, auprès de la police, contre un cadre associatif qui aurait violé un enfant handicapé.

Cette fois, c’est la mère de la victime qui est allée voir les autorités après avoir noté un changement suspect dans le comportement de son enfant. Elle l’a ensuite montré à un médecin qui lui a délivré un certificat médical confirmant ses soupçons. D’après le quotidien, les deux suspects devraient être déférés incessamment devant le tribunal compétent.

Il est à noter, souligne Al Akhbar, que plusieurs associations et coordinations d’associations actives dans le domaine de la protection de l’enfant, dans cette région du Nord, ont appelé à plusieurs reprises à durcir les peines prononcées contre les accusés de pédophilie et de sévices sexuels contre mineurs.




À lire aussi: