La Chine dépasse les États-Unis en nombre de missions diplomatiques

La Chine possède pour la première fois un plus grand nombre de missions diplomatiques que les Etats-Unis, selon une étude publiée mercredi, révélatrice des ambitions mondiales de Pékin.




Selon le groupe de réflexion australien Lowy Institute, la rapide montée en puissance de la Chine sur le plan diplomatique s’est poursuivie en 2019, stimulée par l’ouverture de postes diplomatiques dans des pays qui avaient jusqu’ici reconnu Taïwan.

« Avec 276 postes à travers le monde, la Chine a pour la première première fois dépassé les Etats-Unis de trois postes », ont indiqué les auteurs du biennal Global Diplomacy Index. Ces chiffres sont un bon indicateur des changements géopolitiques.

La diplomatie américaine « est entrée dans un période d’incertitude » en raison des restrictions budgétaires mises en place par le président Donald Trump et des difficultés à garder les diplomates de carrière, selon le Lowy Institute.

Les Etats-Unis n’ont ouvert aucun nouveau poste et ont été contraints de fermer leur consulat de Saint-Pétersbourg.




Ils l’ont fermé à la suite d’expulsions de diplomates après l’empoisonnement de l’ex-espion Sergueï Skripal.

Les Etats-Unis demeurent cependant le pays qui accueille le plus d’ambassades ou de consulats. Ainsi, 61 pays y sont présents, avec 342 missions diplomatiques contre 256 en Chine.

L’emprise de Pékin continue à s’étendre, avec l’ouverture de nouvelles missions au « Burkina Faso, en République dominicaine, au Salvador, en Gambie et à Sao Tome et Principe, tous d’anciens amis diplomatiques de Taipei ».

Ce rapport montre également qu’en dépit de son engagement à développer une « Grande-Bretagne planétaire », avec sa sortie de l’Union européenne, le Royaume-Uni est tombé au 11e rang derrière l’Italie, l’Espagne et le Brésil.
(AFP)





À lire aussi: