Les enseignants annoncent une grève de 48h en décembre

Les syndicats les plus représentatifs du personnel de l’éducation ont décidé d’observer une grève de 48h les 11 et 12 décembre. En cause, la non-satisfaction de leurs revendications.




La Confédération Démocratique du Travail (CDT), l’Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM), la Fédération Démocratique du Travail (FDT), l’Union Marocaine du Travail (UMT) et la Fédération Nationale de l’Enseignement (FNE) ont lancé un appel à une grève nationale les mercredi 11 et jeudi 12 décembre, indique la coordination dans un communiqué.

Au menu : organisation d’une manifestation devant le siège du ministère de l’Éducation nationale le mercredi 11 décembre, d’une randonnée revendicative dans les rues ralliant le ministère et le Parlement et d’un rassemblement devant l’hémicycle.

L’appel constitue « le premier acte du répertoire de l’action collective » pour protester contre le ministère de tutelle qui « persiste dans son indifférence face aux revendications formulées « , précise la même source. 




De même, elle a rappelé que les « journées de mobilisation » qu’elles a « organisées dans différentes périodes » n’ont servi à rien.

Cette grève pourrait se poursuivre jusqu’au début de l’année prochaine, par une autre action le 7 janvier 2020, avec des veilles devant les académies régionales d’éducation et de formation.

Les syndicats ont en outre appelé le ministère de tutelle à s’engager dans un dialogue responsable et urgent avec eux et à répondre à toutes les propositions de leur plate-forme conjoncturelle.

Ils réclament entre autres un statut unifié pour les consultants et les inspecteurs, de meilleures conditions de vie et de travail.




>> À lire aussi: