Plus de 12.200 cas de violences faites aux femmes enregistrés au Maroc

Au Maroc, 12.233 cas de violences faites aux femmes sont déclarées en 2018, contre 10.559 en 2017 avec 2.475 victimes de violences conjugales accueillies dans les différents centres du Royaume.




Ces données ont été enregistrées par un réseau d’association de protection des droits de la Femme, dont l’action a couvert 24 régions. Ces cas comportent plusieurs types de violences classés en cinq catégories à savoir psychologique, physique, économique, juridique et sexuel, indiquent les mêmes sources.

A en croire le même document, les taux les plus importants de violences faites aux femmes sont enregistrés dans les centres d’Essaouira, d’Agadir, de Ouarzazate et de Casablanca avec respectivement 16.28%, 13.85%, 10.3% et 8.73%. Dans les centres de la région d’Al Hoceima, les taux les plus bas de cas de femmes violentées, atteignent 0.64%, renseigne la même source.




Par ailleurs, 1529 cas de violences ont été déclarés à Essaouira, 1281 à Agadir, 1239 à Casablanca, 958 à Rabat, 940 à Ouarzazate pour les nombres les plus élevés, et 241 cas à Al Hoceima comme les plus bas chiffres enregistrés.

En ce qui concerne le type de violence, ceux relatifs à l’ordre psychologique arrivent en tête de peloton avec 48.95% soit 5989 cas au titre de l’année 2018 ; suivent les violences d’ordre économique et social avec 24.42% pour 2987 cas physiques enregistrés. A ces types de violence s’ajoutent celles juridiques avec 15.17% pour 1856 cas et sexuelles avec 4.68% pour 572 cas.




>> A lire aussi: