Le rappeur Gnaoui condamné à de la prison ferme

Le tribunal de première instance de Salé a condamné lundi le « rappeur » Mohamed Mounir, alias Gnaoui, à un an de prison ferme pour « outrage » et ‘injure » envers des fonctionnaires de la police dans l’exercice de leurs fonctions.




Le mis en cause a été également condamné à verser une amende de 1.000 dirhams. Après les plaidoiries de la défense, la cour s’était retirée pour délibérer lundi après-midi. Le verdict est tombé vers 19H00.

Il faut signaler que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) s’est portée partie civile, ses avocats ayant soutenu que l’institution a subi des préjudices suite aux injures.

Le mis en cause a récemment proféré de « graves insultes » à l’encontre du corps de la police et ce, à travers une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux.

Cet homme, selon des sources judiciaires, est un récidiviste connu pour ses démêlés avec la justice. Il est aussi co-auteur d’un clip offensant les institutions.




À lire aussi: