La famille Ihattaren outrée par une Fédération royale marocaine de football maladroite

La famille Ihattaren dit ne pas avoir apprécié l’exploitation du décès du père, par la Fédération royale marocaine de football, pour influer sur le choix de son fils.




On connaît maintenant les raisons, ou présumées telles, qui ont poussé Mohamed ihattaren à opter pour la sélection des Pays-Bas au détriment de la sélection marocaine.

Lors d’une déclaration au Journal hollandais AD, Yassine Ihattaren, le grand frère de Mohamed, s’est dit très déçu de l’instrumentalisation par la FRMF du décès de son père.

Selon lui, la FRMF s’est très mal comportée en essayant d’exploiter ce triste événement pour convaincre Mohamed Ihattaren de choisir la sélection nationale, rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du lundi 25 novembre.

Même chose du côté du journal Al Massae qui cite le joueur concerné lui-même : «Ils (ndlr: la FRMF) ont essayé d’utiliser le décès de mon père pour influencer ma décision. Cette histoire m’a poussé à faire un choix définitif».




À titre de rappel, la FRMF a cru bien faire en prenant en charge les frais des funérailles du père Ihattaren, et a même dépêché une délégation composée de Aziz Bouderbala et Noureddine Naybet pour assister à l’enterrement.

Yassine Ihattaren a trouvé ce comportement inapproprié: «C’est incroyable, ils sont venus aux funérailles de mon père pour discuter du choix de sélection de mon frère. Il s’agit d’un jour triste réservé à l’échange des condoléances. Pour cette raison nous avons préféré nous éloigner de ces personnes.»

Interrogé sur les efforts fournis par la FRMF pour le convaincre de défendre les couleurs nationales, l’attaquant du PSV Eindhoven a tout nié. Avant cette histoire de funérailles, la FRMF n’a jamais contacté le joueur.

D’ailleurs, elle a mis son nom sur la liste des convoqués pour la sélection, sans même demander son avis sur le sujet.




À lire aussi: