Corruption : le Maroc reclassé à la 131ème place

Le royaume chérifien, a été reclassé à la 131ème place, sur 200 pays, au lieu de la 160ème, sur l’échelle des risques de corruption pour les affaire sur le plan mondial, selon Trace Bribery Risk Matrix.




Établie par Trace Bribery Risk Matrix, une organisation international des opérateurs économiques contre la corruption et fournisseur de solutions de gestion des risques pour les entreprises, la position du Maroc a été revue dans ce classement 2019 « après avoir constaté que certains points de données avaient été omis par inadvertance ».

Toutefois, si l’on compare le classement de cette année à celui de 2018, , le Maroc a reculé de 10 places en passant du 121ème au 131ème rang cette année.




Avec un score de 58 points, le Maroc se classe parmi les pays à risque moyen. Ce score couvre quatre domaines, les « interactions entreprises-gouvernement », « la dissuasion et l’application de la législation anti-corruption », « la transparence du gouvernement et de l’administration publique », et « la capacité de contrôle de la société civile, y compris le rôle des médias ».

En tête de ce classement, on retrouve la Nouvelle Zélande suivie de la Norvège, puis du Danemark et de la Suède, après viennent la Finlande, le Royaume Uni, les Pays-Bas, le Canada, l’Allemagne et enfin Hong-Kong.

En ce qui concerne les pays africains, l’Afrique du Sud est en tête (55ème) devant la Namibie (72ème), le Sénégal (73ème) alors que la Tunisie est en tête des pays maghrébins (99ème), le Maroc (131ème), la Mauritanie (153ème), l’Algérie (163ème) et la Libye (194ème).




>> A lire aussi: