Mohamed Ihattaren explique pourquoi il a tourné le dos à l’équipe marocaine

Quelques jours après avoir officiellement opté pour la sélection néerlandaise refusant ainsi les Lions de l’Atlas, Mohamed Ihattaren sort de son silence et explique enfin pourquoi il a tourné le dos à l’équipe marocaine.




C’est dans les colonnes du journal néerlandais Algemeen Dagblad (AD) que Mohamed Ihattaren s’est expliqué pour la première fois sur son choix de nationalité sportive.

La grande révélation de la saison en Eredivisie a opté pour les Oranje début novembre refusant ainsi l’appel du Maroc malgré les efforts de la Fédération royale marocaine de football.

Dans sa déclaration, le joueur du PSV Eindhoven avoue que la FRMF a fait des efforts intensifs pour pouvoir le convaincre à opter pour les Lions de l’Atlas. Mais avait-elle abusé dans sa démarche?

Ihattaren indique qu’après le décès de son père, la FRMF a envoyé Aziz Bouderbala et Noureddine Neybat aux Pays-Bas. “Un jour après le décès de mon père, la Fédération marocaine a envoyé Naybet et Bouderbala chez moi à Utrecht.




Ce dernier est un héros de la Coupe du monde 1986, c’est le Johan Cruijff du Maroc”, affirme Mo. Son frère Yassir, présent avec lui lors de cet interview, a expliqué que le discours avec les représentants de la FRMF était clair.

“On leur a expliqué: ‘Si vous venez pour présenter vos condoléances, nous sommes très reconnaissants. Mais il s’est avéré qu’ils sont venus pour le football et le choix international de Mohamed.

On a préféré ne pas donner suite à leur demande un jour après le décès de notre papa, on avait du mal à croire nos oreilles”, explique-t-il. Le comportement de la FRMF n’a visiblement pas plu au jeune milieu de terrain qui s’est dit déçu, d’où son choix pour les Pays-Bas.

“Si j’ai préféré attendre pendant tout ce moment, c’est parce que j’hésitais à trancher définitivement en faveur du Maroc. Dès qu’ils ont abusé de l’enterrement de mon père, mon estime a vite baissé. »




« Quand on vous dit que la fédération marocaine a tout fait pour me faire venir, c’est bien le cas après le décès, mais avant cela, y avait vraiment rien eu, à part une présence sur une liste de pré-sélectionnés sans même que je sois informé par qui que ce soit”, ajoute Ihattaren.

Mohamed Ihatten a également livré des détails sur sa rencontre avec Hakim Ziyech lors du match PSV-Ajax. Les deux hommes ont discuté dans le vestiaire.

“J’ai aimé ce que m’a dit Ziyech. Nous avons parlé en septembre dernier, il m’a dit: ‘fais ce que tu ressens’. Même discours entendu par Ibrahim Afellay qui m’a invité à faire le choix que je veux moi et ma famille”, conclut-il.

Rappelons que la FRMF a pris en charge les frais de rapatriement et de l’inhumation du corps du père de Mohamed Ihattaren vers le Maroc le mois dernier. Faouzi Lekjaâ a d’ailleurs assisté aux funérailles.




À lire aussi: