Le Maroc pourrait mettre fin à son accord de libre-échange avec la Turquie

Le Maroc va-t-il rompre l’accord de libre-échange avec la Turquie ? Ce n’est pas impossible, à cause d’ un déficit commercial vertigineux…




En 2018, le déficit commercial du Maroc avec la Turquie s’est établi à 16 milliards de dirhams contre 4,4 milliards de dirhams en 2006.

Fort de ce constat, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du commerce a affirmé lors d’une séance de questions-réponses à la Chambre des conseillers qu’il y a un certain nombre d’accords de libre-échanges à revoir.

« Nous sommes prêts à mettre fin à certains accords qui nuisent à notre économie et aux intérêts du Maroc », a-t-il martelé.




Dans son viseur, la Turquie qui n’a visiblement pas respecté l’accord de libre échange signé entre les deux pays en 2006. L’introduction de produits marocains sur son sol souffre de restrictions.

Prenant la mesure de la situation, Moulay Hafid Elalamy a assuré que son département mène une étude globale sur l’impact des différents accords de libre-échanges signés par le Maroc.

Et, les recommandations de l’étude aboutiront à la prise de certaines décisions.




À lire aussi: