La grève de la faim de 14 détenus d’Al Hoceima démentie

L’Administration de la Prison locale Tanger 2 a affirmé, samedi, que les allégations faisant état de grève de la faim de 14 détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima sont « dénuées de tout fondement ».




Les allégations selon lesquelles 14 détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima ont entamé une grève de la faim sont « mensongères » et « dénuées de tout fondement », a souligné l’Administration de la prison locale Tanger 2 dans une mise au point, ajoutant que ces détenus reçoivent régulièrement leurs repas et qu’ils n’ont jamais avisé d’avoir entamé une grève de la faim.

Cette mise au point s’inscrit dans le cadre de l’interaction de l’Administration de cet établissement pénitentiaire avec l’opinion publique, concernant les informations relayées par certains sites électroniques et par des associations prétendant défendre les détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima, sur « la grève de la faim de 14 prisonniers ».

À travers ces publications, ces parties ne visent pas à prendre la défense des détenus, d’autant qu’elles les incitent à entamer réellement une grève de la faim, à des fins personnelles et privées, conclut la même source.




À lire aussi: