Cocaïne colombienne saisie à Harhoura: un milliardaire de Rabat activement recherché

La DGST a encore une fois porté un coup dur aux cartels de la drogue en saisissant près d’une demi-tonne de cocaïne dans l’appartement d’un ex-policier à Harhoura. De lourdes suspicions pèsent sur un jeune milliardaire menant grand train et qui possède un restaurant huppé à Rabat.




Les journaux consacrent leurs Unes de ce vendredi 22 novembre à la saisie, mardi dernier, de 476 kilogrammes de cocaïne dans l’appartement d’un ex-policier à Harhoura.

Cette opération a été menée conjointement par les éléments de la police judiciaire de Temara et de Casablanca suite à des informations précises fournies par la DGST.

Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, c’est l’arrestation à Casablanca d’un homme et d’une femme âgés respectivement de 40 et 38 ans qui a permis aux enquêteurs de localiser l’appartement où était stockée la cocaïne.

La perquisition a permis aussi de saisir un fusil de chasse, 19 cartouches de 22 mm, une bombe lacrymogène, 12 montres de luxe, 10 bijoux, une caméra numérique, une lettre de change d’un montant de 120.000 dirhams, de l’argent en devises nationale et étrangère ainsi que divers documents.




Les analyses effectuées par la police scientifique de Casablanca montrent que le taux de concentration de la cocaïne varie entre 61 et 64%. Selon les premiers éléments de l’enquête, cette cocaïne provient d’un pays d’Amérique latine.

La cargaison aurait été déchargée au large des côtes marocaines dans un bateau de plaisance avant d’être transportée vers l’appartement de l’ex-policier à Harhoura.

Le quotidien Assabah rapporte que jusqu’à jeudi, trois suspects ont été arrêtés dont un Français d’origine marocaine. La valeur de la cocaïne saisie est estimée à 500 millions de dirhams et proviendrait de Colombie.

De graves suspicions pèsent sur un jeune milliardaire natif du quartier Yacoub El Mansour à Rabat. Selon certaines sources, il serait le chef d’un réseau international de trafic de cocaïne et aurait blanchi des sommes importantes dans l’achat de restaurants, de cafés et de biens immobiliers.




Selon les sources d’Assabah, cet homme aurait disparu de la circulation. Il est propriétaire d’un restaurant réputé à Rabat fréquenté par des personnalités connues dont des ministres, des artistes et des champions sportifs.

De son côté, le quotidien Al Akhbar se concentre sur la personnalité du propriétaire de l’appartement où a été découvert la demi-tonne de cocaïne. Selon les sources de ce journal, les éléments de la police ont lancé un avis de recherche urgent à tous les postes-frontières.

Le dénommé (A.A), âgé de 39 ans, a exercé comme policier dans la wilaya de la sûreté de Rabat. Il fut par la suite muté à Ifrane où il aurait été impliqué dans des opérations suspectes de trafic de stupéfiants avant d’être révoqué par le directeur général de la DGSN, Abdellatif Hammouchi.

Selon les mêmes sources, le suspect vivait dans l’opulence, roulant dans des voitures de luxe et fréquentant les restaurants les plus huppés de Rabat.




À lire aussi: