Disparition de Jana : deux mères face-à-face à la cour d’assises de Paris

Jihane Makhzoumi comparait devant la cour d’assises spéciales de Paris depuis ce lundi matin. Elle est accusée par la mère biologique de Jana d’avoir abandonné sa fille en Syrie.




Un procès pas comme les autres qui s’est ouvert ce lundi devant la cour d’assises spéciales de Paris, avec pour accusée, Jihane Makhzoumi, du nom de cette femme djihadiste de 38 ans s’était rendue en Syrie avec son mari Eddy Leroux, d’août 2014 à Octobre. Le couple avait emmené quatre enfants de leurs ex-conjoints respectifs sans informer ces derniers. Il s’agit détaille Le Parisien, de Jana, la fille d’Eddy Leroux née d’un premier mariage, les deux filles de Jihane Makhzoumi de 3 et 5 ans, nées elles aussi d’un premier mariage, et enfin un nourrisson de six semaines, fruit de leur union.

Expulsée de Turquie après la mort de son mari, elle revient en France en octobre 2016, uniquement avec ses enfants, sans la petite Jana. “Ça va faire cinq ans et trois mois que je n’ai pas vu ma fille, la dernière fois que j’ai remis Jana à son père, il m’avait expliqué qu’il voulait aller au Maroc. Quand j’ai appris qu’il l’avait emmenée en Syrie, c’était un cauchemar. Parce que, Jana, c’est tout pour moi”, témoigne, inconsolable, Ilham Tarbouni, mère de la fillette âgée de 8 ans aujourd’hui.




Outre les qualifications terroristes auxquelles elle devra répondre, Jihane qui est également poursuivie pour délaissement de mineur, a affirmé lors de l’audience que la petite avait été confiée, après le décès de son père à une ressortissante libyenne, elle aussi ralliée à la cause de Daech. A l’en croire, elle aurait tenté de récupérer sa garde en saisissant surplace un tribunal islamique, mais en vain !

Cependant, les juges d’instruction pensent bien le contraire. S’appuyant sur une conversation WhatsApp saisie par les enquêteurs, et datant de juin 2015, ils pensent que Jihane aurait délibérément abandonné la petite. Pour la mère de la petite, “Jihane ne dit pas la vérité, je suis persuadée qu’elle sait où est Jana et avec qui.” Et de lancer à nouveau un appel aux autorités pour l’aider : “Ma fille est Française”, a-t-elle martelé.




>> A lire aussi: