(Vidéo) Présidentielle algérienne: quand un candidat attaque le Maroc

Le Maroc a fait l’objet d’une attaque par Abdelkader Bengrina, candidat à la présidentielle algérienne du mois prochain et président du Mouvement « El-Bina ».




« Les exportations marocaines de drogues se chiffrent en milliards de dollars », a déclaré Abdelkader Bengrina aux professionnels des médias. Pour cet ancien ministre du Tourisme, ces exportations “équivaudraient presqu’aux revenus pétroliers de l’Algérie”.

Hué par une foule excédée qui scandait « Vous avez trahi le Hirak » et « Pas d’élections avec les gangs », Abdelkader Bengrina a fait dans le sensationnel espérant avoir un minimum de crédit face au peuple Algérien qui ne veut rien entendre d’autre que des solutions à ses problèmes endémiques et des réponses à ses interrogations légitimes..

Tout comme l’ancien chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel qui avait accusé le Maroc de «recycler l’argent du haschisch via ses banques dans le continent», en avançant que les compagnies marocaines opérant en Afrique «ne transportent pas uniquement des voyageurs», Bengrina pense probablement que dire du mal du voisinage peut être porteur.









>> A lire aussi: