Immolation d’un étudiant à Lyon : Anas est toujours dans le coma

La situation sanitaire de l’étudiant qui a voulu s’immoler en pleine rue, vendredi 8 novembre dernier à Lyon, s’est stabilisée depuis quelques jours. Cependant, son état de santé reste critique.




« Anas est plongé sous anesthésie profonde depuis son arrivée à l’hôpital. Son état est stationnaire depuis quelques jours. Il s’accroche et se bat », selon ses proches cités par Le Parisien. Son amie confie qu’il « est en coma artificiel » et que « son état se stabilise ».

Etudiant de 22 ans et militant au sein du syndicat Solidaires, Anas K. a voulu se donner la mort devant le siège du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) à Lyon pour des raisons économiques, d’après une lettre qu’il a rédigée à ce propos. Anas K. est sans bourse pour avoir triplé sa deuxième année de licence.

Comme lui, beaucoup d’autres étudiants sont aussi dans la précarité. « Des étudiants dorment dehors, sont en fragilité sur le plan de leur santé, ils n’ont plus les ressources pour vivre décemment ; des étudiants ne peuvent assister à des cours car ils doivent travailler. Nous avons aussi des étudiants qui ont faim », décrit la présidente de l’université, Nathalie Dompnier, au Monde.




>> A lire aussi: