Une cagnotte de soutien en faveur de la journaliste franco-marocaine Zineb El Rhazoui

Bruno Retailleau n’entend pas lâcher Zineb El Rhazoui, l’ex-journaliste de “Charlie Hebdo” et figure de la lutte contre l’islam politique, dont les récentes déclarations ont suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux.




Le patron des sénateurs Les Républicains a choisi Twitter, pour lancer le vendredi 15 novembre une cagnotte de soutien en faveur de la journaliste franco-marocaine.

Le “combat contre le totalitarisme islamiste” a “un coût énorme”, selon Bruno Retailleau qui, vendredi matin, a donné le top, pour une mobilisation conséquente des sénateurs Les Républicains afin de soutenir la journaliste qui vit sous protection policière permanente.

“En accord avec Zineb El Rhazoui qui doit faire face à de lourdes charges pour poursuivre en justice ceux qui la menacent, nous lançons avec la sénatrice Jacqueline Eustache-Brinio une cagnotte pour la soutenir. Merci à ceux qui pourront l’aider dans ce combat”, a tweeté Bruno Retailleau.

Pour Bruno Retailleau et sa collègue du Val d’Oise, le “combat de chaque instant contre le totalitarisme islamiste” que mène Zineb El Rhazoui a “un coût énorme”.




Les deux sénateurs ont déjà réussi à mobiliser près de 7 900 euros le même vendredi à 17h30.

Selon les deux sénateurs, “l’islam politique lance un défi permanent aux fondements même de notre pacte républicain. Nous ne pouvons nous permettre de transiger ou de nous en accommoder”.

S’exprimant sur les affrontements survenus fin octobre à Mantes-la-Jolie, Zineb El Rhazoui avait déclaré sur CNews : « Il faut que la police tire à balles réelles dans ces cas-là”. Des propos qui ont suscité une vague d’indignations même parmi ses soutiens habituels.

Depuis, Zineb El Rhazoui qui fait également l’objet des “centaines de messages haineux et dégradants” sur les réseaux sociaux, a décidé de “poursuivre en justice, autant qu’il est possible, ceux qui la menacent”.









À lire aussi: