Des attentats à caractère islamophobe déjoués en Italie et en Pologne

Des attentats visant des musulmans en Italie et en Pologne ont été déjoués après l’arrestation à Toscane, à Varsovie et à Szczecin, de militants d’extrême droite. Un véritable arsenal a été découvert dans plusieurs lieux perquisitionnés.




Les services spéciaux polonais ont annoncé mercredi l’arrestation de deux individus accusés de préparer des attaques contre des musulmans en Pologne.

Les deux personnes, arrêtées à Varsovie et à Szczecin, étaient membres d’un groupe extrémiste qui voulait s’inspirer des attaques terroristes commises par Anders Breivik et Brenton Tarrant en Norvège en 2011 et en Nouvelle-Zélande en mars 2019.

En Italie, la veille, la police a arrêté deux militants d’extrême droite, un homme et son fils, qui avaient l’intention de faire sauter une mosquée dans la région de Sienne, en Toscane.




Ils avaient prévu de saboter les canalisations de gaz afin de faire exploser le lieu de culte.

Un véritable arsenal de guerre a été découvert dans plusieurs maisons et dans des entrepôts qui ont été perquisitionnés, de même que des objets qui laissent deviner aisément l’affiliation idéologique des individus.

Selon la presse italienne, dix autres personnes sont également sous le coup d’une enquête.




À lire aussi: