Le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement prévient les rappeurs

Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, Hassan Abyaba, a déclaré ce jeudi 14 novembre à l’issue du Conseil du gouvernement que « toute chanson, quelle qu’elle soit, devait respecter les constantes de la nation et les principes inculqués aux Marocains ».




Répondant à une question d’un journaliste sur la relation entre la chanson Aâcha Chaâb et l’interdiction des chansons du Rap dans les festivals lors de la conférence qui a suivi le Conseil de gouvernement, le ministre Hassan Abyaba a affirmé que «les chansons de tout genre doivent respecter les citoyens, les constantes de la nation et les principes et valeurs qui font partie de l’éducation des Marocains».

Il a, dans ce sillage, souligné que l’inverse implique une sanction.




Le porte-parole du gouvernement a ajouté que «tout comportement ou agissement «non conforme à la loi» adoptée par quiconque dans n’importe quel secteur artistique sera tenu pour responsable, affirmant que l’exigence de la reddition des comptes pour les responsables oblige l’individu à faire preuve de responsabilité.

Le ministre Hassan Abyaba a estimé que «l’art est un moyen d’expression et pas autre chose», soulignant que «la violation de la loi dans n’importe quel domaine tombe sous le coup de celle-ci».




À lire aussi: