Ksar El-Kébir : Séquestrée et violée pendant un mois, le cauchemar d’une adolescente

Une jeune fille de 15 ans a été victime de violences à Ksar EL-Kebir pendant plusieurs jours. Cette agression survient après l’affaire de Khadija, victime d’un viol collectif et dont le corps a été tatoué par ses bourreaux.




Pendant ce long mois d’enfer, la mineure a vécu un cauchemar. A en croire Alyoum24, la jeune fille a été kidnappée, séquestrée et violée à plusieurs reprises, avant de tomber enceinte.

Le même média rapporte que l’agresseur, qui connaissait la victime, l’a attirée dans une maison abandonnée et l’obligeait à prendre des psychotropes afin de pouvoir la violer. Avant de la libérer le 31 octobre 2019, le suspect a tatoué son nom sur le corps de la victime.




Selon Tayeb Bouchiba, coordinateur régional de l’Association « Matqish Weldi » (« Touche pas à mon enfant »), la victime est traumatisée et se trouve dans une situation très inquiétante. Il a toutefois annoncé le soutien de son association à la victime pour l’aider à surmonter sa crise et à poursuivre en justice l’auteur des faits.

L’année dernière, tout le pays a pris connaissance de l’affaire Khadija, prénom de cette jeune fille âgée de 17 ans qui a été la proie facile de 12 jeunes hommes. Elle avait été violée, torturée et séquestrée pendant près de 2 mois par un groupe de jeunes hommes de son village d’Oulad Ayad, près de Beni Mellal.




>> A lire aussi: